Comment savoir si votre bébé a des difficultés respiratoires ?

La difficulté respiratoire est un phénomène assez courant chez les nouveau-nés. Votre bébé peut donc avoir du mal à respirer, mais il ne pourra pas vous le dire, car il ne saurait encore s’exprimer. Pour vérifier ceci, voici les signes d’alerte à savoir, ainsi que leurs causes.   

Les signes qui doivent vous alerter que votre bébé respire mal.

 

 Plusieurs raisons peuvent être à la base de la gêne respiratoire d’un nouveau-né. Dans les cas les plus fréquents, on remarque chez les bébés atteints, une certaine rigidité du poumon et un affaissement des alvéoles. Cela provoque alors l’absence d’air dans les poumons. Quand donc le bébé cherche à inspirer, il se produit de grandes difficultés pouvant se manifester à travers les signes suivants :

-Expiration difficile,

-Efforts visibles de respiration, 

-Respiration saccadée,

-Dilatation des narines,

-Convulsion des muscles thoraciques,

-Des creux formés à la base du cou, à chaque respiration,

-Apparition de sueurs froides,

-Respiration progressivement faible,

-Coloration bleuâtre des lèvres du bébé en cas de détresse aiguë. Au regard de ces nombreux, vous pouvez alors déduire que votre bébé est exposé à de graves difficultés respiratoires. Si vous vérifiez ceci vous ne serez pas surpris.

 

 Les causes des difficultés respiratoires chez les bébés.

 

 Plusieurs facteurs sont susceptibles de causer la gêne respiratoire chez votre bébé. Cependant, les plus fréquentes sont celles des ORL. En voici quelques-unes :

-La laryngite : inflammation ou étroitesse du larynx. La respiration du bébé devient rauque, surtout la nuit. 

-La rhino-pharyngite : le bébé respire la bouche ouverte en raison d’une congestion nasale.

-La bronchiolite : elle se manifeste par une respiration très rapide.

 

 Par ailleurs, votre bébé peut avoir du mal à respirer pour des raisons pulmonaires. En voici quelques-unes.

- Le pneumothorax : la cavité pleurale du bébé est anormalement remplie d’air. 

-La mucoviscidose : viscosité anormale des sécrétions glandulaires.

-La pneumopathie : respiration sifflante. A travers ces signes et ces causes énumérés, vous êtes désormais en mesure de savoir, quand votre petit ange respire mal et a besoin d’aide.

Non classé